Risques professionnels à l’accueil

Le SFASS met à votre disposition des plaquettes CSSCT sur différentes thématiques . Elles ne sont pas faites pour reprendre les textes de lois mais pour l’action à mener au local, le pratico pratique. Le SFASS vous souhaite une bonne lecture et une bonne utilisation. Vous en servir ne les use pas.

Vous pouvez retrouver toutes nos plaquettes à la rubrique

KIOSQUES ADHERENTS

SECTEURS ET COMMISSIONS

CSSCT

 

RISQUES-PROFESSIONNELS-A-L-ACCUEIL

Partagez, faîtes suivre...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Complémentaire Santé Sécu en 2020 : Un panier de soins mieux garni & plus garni !

cfdt_complementaire_sante_2020_un_panier_de_soins_mieux_garni_et_plus_garni_2019-10-01_07-26-59_520

Partagez, faîtes suivre...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

BURNOUT

Le SFASS met à votre disposition des plaquettes CSSCT sur différentes thématiques . Elles ne sont pas faites pour reprendre les textes de lois mais pour l’action à mener au local, le pratico pratique. Le SFASS vous souhaite une bonne lecture et une bonne utilisation. Vous en servir ne les use pas.

Vous pouvez retrouver toutes nos plaquettes à la rubrique

KIOSQUES ADHERENTS

SECTEURS ET COMMISSIONS

CSSCT

Burnout

Partagez, faîtes suivre...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

COMMISSION SFASS CSSCT

Le SFASS met à votre disposition des plaquettes CSSCT sur différentes thématiques . Elles ne sont pas faites pour reprendre les textes de lois mais pour l’action à mener au local, le pratico pratique. Le SFASS vous souhaite une bonne lecture et une bonne utilisation. Vous en servir ne les use pas.

Vous pouvez retrouver toutes nos plaquettes à la rubrique

KIOSQUES ADHERENTS

SECTEURS ET COMMISSIONS

CSSCT

CSSCT

Partagez, faîtes suivre...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Séminaire du Sfass des 6 et 7 septembre 2019

Le Séminaire du Sfass s’est tenu les 6 et 7 septembre à l’Union Régionale Île-de-France. 

A l’ordre du jour : Actualités revendicatives générales ; Bilan de l’année des secteurs Formation, Communication, Trésorerie, Développement, Juridique ;  Présentation d’un projet de rassemblement militant ; Ateliers animés sur des thématiques Développement.

La deuxième journée de notre séminaire a permis à l’ensemble des membres du bureau d’élaborer le Plan de travail 2019-2020.

Partagez, faîtes suivre...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Accompagner les évolutions du travail

Améliorer nos lieux de vie

Faire du développement durable la clé du progrès social

Répondre aux nouvelles contraintes

Partagez, faîtes suivre...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La Cfdt : AGIR

Partagez, faîtes suivre...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La CFDT : AGIR

Partagez, faîtes suivre...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La Cfdt en 10 points

Partagez, faîtes suivre...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

INTERVIEW LIBÉRATION «S’en prendre à l’AME causerait des renoncements aux soins» Par Sylvain Mouillard — 1 août 2019 à 20:56

Va-t-on assister à une nouvelle offensive contre l’Aide médicale d’Etat (AME), ce dispositif permettant aux étrangers en situation irrégulière de bénéficier d’une prise en charge médicale et hospitalière, déjà réduite et sous conditions ? Selon le Monde de jeudi, l’Inspection générale des finances (IGF) et l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) doivent rendre en octobre un rapport sur cette aide qui bénéficie à quelque 300 000 personnes pour un coût annuel d’environ un milliard d’euros. La tonalité des auditions laisserait peu de doutes quant aux visées politiques des rapporteurs, qui pourraient, lors de l’examen parlementaire du budget 2020, proposer des pistes d’économies. Christian Reboul, référent migration, droit et santé, au sein de l’association Médecins du monde, s’inquiète des conséquences en termes de santé publique.

Avez-vous été entendu par l’IGF et l’Igas ?

Oui, et même si on n’a encore aucune piste sur le contenu final de leur travail, on s’inquiète d’une volonté de restreindre l’Aide médicale d’Etat. Le contexte est chargé quand on repense notamment au discours de politique générale du Premier ministre en juin [sur le «courage d’affronter […] certaines réalités, notamment concernant la pression migratoire», ndlr].

En quoi serait-ce une mauvaise idée de limiter l’AME, qui représente moins de 0,5% des dépenses de santé en France ?
 

S’en prendre à l’AME causerait des retards, voire des renoncements aux soins, c’est-à-dire qu’on laisserait des personnes s’abîmer la santé, mais qu’on les retrouverait plus tard dans nos services d’urgences, dans un état bien plus grave. Les économistes de la santé l’ont prouvé : une prise en charge tardive a un coût bien plus élevé pour la collectivité qu’un système de prévention organisé autour de la médecine de ville. La rationalité économique est de ce côté-là. Enfin, rappelons aussi que les virus n’ont pas de passeport et qu’ils peuvent toucher tout le monde.

Cela irait aussi à l’encontre d’un engagement de campagne d’Emmanuel Macron…

Cela serait en effet incompréhensible, tant en raison de la prise de position du candidat Macron en 2017 que des rappels de la ministre de la Santé, qui lors de chaque offensive parlementaire des députés de droite ou d’extrême droite contre l’AME met en avant le principe de défense de la santé publique basé sur la prévention.

Vous militez même pour la fusion de l’AME dans le régime général. Pourquoi ?

L’AME n’a pas toujours existé. Ce n’est qu’en 1993, avec les lois Pasqua, que l’accès à l’assurance-maladie a été conditionné à la régularité du séjour. Il faut réintégrer les bénéficiaires de l’AME dans le régime général pour faciliter leur accès aux soins et permettre une prise en charge plus précoce. Ce système parallèle contribue aussi à leur stigmatisation.

Sylvain Mouillard

Partagez, faîtes suivre...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire