Congrès statutaire du Sfass du 8 février 2019

Le congrès statutaire du Sfass s’est tenu vendredi 8 février à la Bourse du Travail de Bobigny (93). Après son allocution d’accueil, Patricia Dugué, Secrétaire générale adjointe,  a passé la main à Laurent Baron, Secrétaire général. Il a insisté sur l’importance de préparer l’avenir et a précisé que ce congrès permettra de définir les règles de fonctionnement.

A l’ordre du jour, présentation par Laurent des modifications statutaires puis débat et votes sur les amendements, et votes sur les modifications statutaires.

Laurine de la Caf 93 est montée à la tribune pour défendre l’amendement et propose la suppression du quorum pour les décisions prises en Conseil de sections. Cela apparaît comme une avancée générale pour la prise de décision.

L’amendement soutenu par le Syndicat a été approuvé à 100%.

Laurent a annoncé aux congressistes que le Sfass organisera un événement “Afterwork” le  24 mai prochain au pied de la Tour Montparnasse. Nos adhérents de moins de 36 ans et les adhérents accompagnés de sympathisants de moins de 36 ans seront conviés.

Un rappel est diffusé concernant la “grande enquête” lancée par la Fédération auprès des sections  et des délégués syndicaux afin d’améliorer les attentes des équipes syndicales.

Ce congrès restera celui du passage à la mixité proportionnelle et à la création du “collège jeunes”.

La création et l’élection du “collège jeunes”, (moins de 36 ans révolus) a permis de porter le nombre d’élus au Bureau du Sfass de 19 à 22 membres. Le “collège jeunes” est ainsi composé de Laurine (Caf 93), Gaëlle (SSTI IDF Ouest) et Sarah (SSTI IDF Centre).

En préalable, au point d’échanges autour de l’EPQVT, (Entretien Professionnel et Qualité de Vie au Travail), Thierry, militant de la Caf 78, est intervenu concernant la prime Macron pour les agents de la Sécurité Sociale. Il a enchaîné sur l’impact de la mesure sur la prime d’activité et des salariés qui désespèrent d’obtenir une prime supplémentaire et s’inquiètent du montant de la prime d’intéressement.

Les interventions d’Hélène Ibanez, Secrétaire nationale de la PSTE, et Carole Giet, du Syndicat PS 44/85, sont également venues enrichir le congrès sur le séquence EPQVT.

Parmi les invités, le SIER, l’URI et la Fédération étaient représentées.

 

 

 

Partagez, faîtes suivre...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.