Négociation classification

A ce stade de la négociation, la CFDT estime que le texte proposé est déséquilibré. L’employeur propose une véritable « révolution » de la Classification !

Il supprime l’attribution des 2 points d’expérience jusqu’à 25 ans d’ancienneté tout en en essayant de convaincre les organisations syndicales que la garantie des 9 points tous les 4 ans serait plus favorable pour l’ensemble des salariés.

A noter également que les emplois repères, clefs de voûte de la future classification ne couvriraient que 65 % des salariés. La CFDT a exprimé son incompréhension de laisser le positionnement de 35 % des emplois sur la nouvelle grille, à la main des employeurs locaux. L’employeur réserve sa réponse sur le taux final tout en précisant qu’il n’ira pas au-delà de 80 %. La CFDT estime que le taux à atteindre doit être a minima de 90 % des emplois. Concernant les parcours professionnels et leur valorisation, la CFDT ne voit pas à ce jour d’avancée.

Le système des paliers ne répond pas à nos revendications de prise en compte financière de l’évolution professionnelle par l’expérience et la formation.

La CFDT a porté également une revendication pour que soit garantie l’évolution automatique des grilles salariales en fonction de l’évolution du SMIC.

Pour la CFDT, on est encore loin du compte !

CFDT-PSTE-Classification-à-la-Sécu-Lheure-de-la-confrontation

Partagez, faîtes suivre...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.