Salaire

 

 

Sécu : 30 % de grévistes le 18 décembre !

Les résultats sont là :

Cela faisait longtemps que le Régime Général n’avait pas connu un tel taux de grévistes, près d’un tiers du personnel a fait grève le 18 décembre !

4 régions ont dépassé les 36 % de grévistes (PACA, Occitanie, Auvergne Rhône Alpes et Bretagne).

Les CAF, les CPAM et les URSSAF ont dépassé les 33 % de grévistes.

 

Plus de 36000 salariés se sont mobilisés pour dire :

  • Oui à l’augmentation de la valeur du point
  • Oui à des moyens financiers pour la nouvelle classification
  • Oui pour une « prime macron » de fin d’année !

La CFDT attend maintenant des réponses de l’employeur Ucanss et des Pouvoirs publics « pour redonner du pouvoir d’achat aux salariés de la Sécurité sociale».

Et début janvier 2019, si rien n’est annoncé sur nos trois revendications, la CFDT demandera un rendez-vous à  notre ministère de tutelle et envisagera d’autres actions!

Télécharger (PDF, 372KB)


RPN du 18 décembre Négo salaires : En attendant le dégel !

Publié le 19/12/2018
Par PUGET Florence

S’est tenue, dans un contexte particulier, le 18 décembre la réunion de négociation sur les salaires 2019.

En effet, toutes les Organisations Syndicales avaient appelé à la grève.

La CFDT pour sa part avait des revendications claires et ambitieuses :

  • L’augmentation de la valeur du point
  • Des moyens budgétaires pour la négociation Classification

Sans surprise, l’employeur Ucanss annonce que les Pouvoirs publics n’ont pas communiqué le taux de la RMPP 2019.

Sans Cadrage budgétaire : pas de propositions !

La CFDT  n’acceptera pas une deuxième année blanche et exige une augmentation de la valeur du point pour 2019.

La CFDT rappelle que cette négociation salaires qui tarde à commencer ne doit pas obérer notre capacité à faire une classification ambitieuse.

L’employeur doit obtenir rapidement les arbitrages auprès des Pouvoirs publics.

Notre plateforme revendicative s’est enrichi, suite à l’annonce de la prime Macron !

La CFDT demande une prime de 1000 € pour tous les salarié, prise sur le budget 2018.

En effet, il existe des excédents budgétaires 2018 qui permettent de financer cette prime afin que le Régime Général ne soit pas exclu des annonces du Président de la République.

L’amélioration du pouvoir d’achat : c’est pour tous !

L’employeur nous indique qu’il étudie la faisabilité d’une telle prime sur le budget de cette année, comme l’a demandé la CFDT. Cela n’obérera pas notre capacité à négocier sur les salaires 2019.

Au 18 décembre, le constat ne peut être qu’amer :

l’Ucanss incapable de nous faire des propositions et des pouvoirs publics silencieux !

Cependant, la porte n’est pas fermée pour la prime et tout reste possible pour la négociation salaires.

En espérant que la mobilisation de ce jour permette à la CFDT de maintenir la pression sur les Pouvoirs publics.

Télécharger (PDF, 381KB)

 


Pour nos salaires : La CFDT PSTE appelle tous les salariés à être en grève le 18 décembre !

le 02/12/2018
Par PUGET Florence

Pour nos salaires : Tous en grève le 18 décembre !

Le 18 décembre se tient une Réunion de négociation nationale sur les salaires 2019. Rien n’indique que l’employeur sera en mesure de proposer une mesure salariale digne de ce nom.

L’année 2018 s’est achevée sur une année blanche soit 0% d’augmentation de la valeur du point, ni aucune mesure collective en points comme nous avions pu les négocier en 2011 et en 2012.

Les mesures individuelles baissent : moins de pas de compétences et moins de promotions. Le cadrage budgétaire imposé par les pouvoirs publics se durcit alors que les comptes du Régime général sont sortis du rouge.

Le contexte général, marqué par une reprise de l’inflation, pénalise lourdement ceux qui n’ont pas eu d’augmentation individuelle.

Par ailleurs, les négociations sur la classification débutent à peine, nous sommes encore loin d’un possible accord.

C’est pourquoi, la CFDT porte deux revendications :

  • L’augmentation de la valeur du point de 3% pour tenir compte de l’inflation prévue en 2019 soit 1,5% minimumet permettre une mesure de rattrapage sur 2018.
  • Des moyens budgétaires pour la future classification.

Ce sont des revendications crédibles et cohérentes.

L’employeur et les pouvoirs publics doivent les entendre.

C’est pour cela que la CFDT appelle les salariés à être tous ensemble dans l’action le 18 !

Télécharger (PDF, 400KB)