CITOYENNES

http://sfass-cfdt.org/index.php/2017/05/11/lettre-a-monsieur-le-president-de-la-republique/

L’Europe la fin d’un rêve d’avenir ?

L’entrée en vigueur de l’accord entre l’UE et la Turquie pour «gérer » le flux de migrant est bien le signe de la déroute des idéaux et des valeurs européens. Cet affligeant accord fait écho aux décisions prises par Bruxelles pour tenter de contrer les pro-Brexit (sortie du Royaume Uni de l’UE par voie référendaire) telles que de limiter le versement de certaines aides sociales aux migrants.

Le 23 juin 2016, les Britanniques se sont prononcés contre le maintien de leur pays dans l’Union. l’Europe pour convaincre les eurosceptiques a perverti ses principes. A ce jour, nul ne sait quand la Grande Bretagne activera l’article 50 du traité sur l’Union qui enclenche le processus de sortie. Le projet européen est plus que jamais en danger, tant euroscepticisme et nationalisme ont le vent en poupe partout dans l’Union Européenne.

L’incapacité de légiférer efficacement contre les paradis fiscaux, la banalisation de leur recours, par les grandes entreprises, les simples particuliers ou les dirigeants ou chefs d’Etat, de tous continents, mettent à mal une cohésion sociale nationale ou européenne déjà fragilisée par les disettes budgétaires.

L’Autriche*, même si l’extrême droite ne sera finalement pas à la tête du pays, nous rappelle que nous sommes dans une situation inédite, en Europe, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, où dans de nombreux pays, l’extrême droite ne cache pas ses affinités avec une idéologie, alliant un sentiment nationaliste à une politique de protection des droits des uniques nationaux, que l’on croyait enterrée à jamais. Cette nouvelle alerte de l’extrême droite doit être prise au sérieux et il est urgent que l’Europe agisse plus fortement en faveur de l’emploi et en construisant une Europe sociale.

*L’élection présidentielle autrichienne a été annulée. Les Autrichiens voteront à nouveau cet automne.